Le Moulin des Buchis au Roeulx

le-roeulx-moulin

Durant l’ancien régime, notre entité comptait 2 moulins banaux. L’un, à eau, était établi le long de la Haine à Ville-sur-Haine, un second, à vent, dominait les hauteurs de Montauban, le moulin dit de Sablimont. La Révolution française ayant aboli les privilèges seigneuriaux, apparaissent, sur la commune du Roeulx, deux nouveaux moulins à vent. L’un, dit du Faubourg, était situé le long de l’actuelle rue Albert 1er; le second, que nous voyons ici, appelé moulin du pachi du – ou des – Buchis, vit le jour en 1805 approximativement à l’emplacement du terrain de football de l’internat autonome de la Communauté française, rue du Cargies. Ce moulin en bois était placé sur une butte au sein d’une pâture, sur laquelle s’élevait autrefois – jusqu’à la fin du 16e siècle – la ferme des Seigneurs du Roeulx. Nous distinguons dans le lointain le clocher de l’église et la façade arrière de l’actuel Centre Culturel. La famille Soupart y exerça l’activité de meunier durant pratiquement tout le 19e siècle ; le dernier du nom, Isidore Soupart, portait le sobriquet de Zidore dou monnî. Ce moulin fut démoli en 1908.

Comments are closed