Thieu avec Réserve…

Illustre dans le monde entier pour ses ascenseurs et ses canaux, le village de Thieu détient encore bien d’autres trésors…

Photo Jean Leclercq

Beaucoup moins connue par le grand public, la Réserve naturelle de Thieu fait partie de ces fameux joyaux depuis de nombreuses années. Le site se trouve dans un fond de vallée, au confluent du Thiriau du Luc et de la Haine.

Début des années 60, le site de Thieu a bien failli disparaître. Des travaux de rectifications et de bétonnage des deux rives de la rivière sont entrepris pour faire cesser les inondations régulières des villages de Maurage, Boussoit, Thieu et Ville-sur-Haine. Par la suite, les terrains bordant celle-ci furent acquis par la Cimenterie d’Obourg (Holcim) pour entreposer des déchets de l’extraction du charbon. Un peu plus tard, ces déchets furent récupérés comme combustible par les cimentiers. En 1985, cette activité cessa définitivement. La cuvette ainsi formée se remplit d’une eau pure et limpide en provenance des pluies et de la nappe du sol. C’est en 1987 que la première parcelle de 12 ha posa les jalons de la Réserve naturelle de Thieu.

En quelques années, après de nombreux contacts et discussions entre le comité de gestion et les propriétaires des terrains, la Réserve naturelle de Thieu comprend aujourd’hui un peu plus de 30 ha. Située entre les agglomérations de Mons, du Roeulx et de La Louvière, la Réserve est une exception dans le paysage urbain, industriel et agricole. Pour s’en rendre compte, il suffit d’énumérer les infrastructures qui la bordent ou qui la traversent : le canal, le chemin de fer, les lignes à haute tension, les industries, les routes rapides, les quartiers peuplés, les champs cultivés… C’est la grande diversité du milieu qui explique la richesse de sa faune et de sa flore. Outre le plan d’eau, on trouve à Thieu des bouquets de saules, des berges en pentes douces ou abruptes, des prairies humides à joncs, des pelouses plus sèches sur remblais, des ronciers, une lisière forestière…

Photo Jean Leclercq

Photo Jean Leclercq

Photo Jean Leclercq

 

Photo Jean Leclercq

La Réserve naturelle « des Prés à Thî » s’inscrit dans un vaste programme initié par l’association des Réserves Naturelles et Ornithologiques de Belgique qui vise à protéger les derniers marais de la vallée de la Haine. Un comité de gestion réfléchit et trace les lignes directrices de la gestion et de la restauration des différents milieux. Une équipe de bénévoles assure le travail de terrain ainsi que de surveillance. Des groupes d’enfants et d’adolescents d’établissements scolaires de tout bord viennent travailler régulièrement à la réserve sous la surveillance de leurs professeurs. Différentes associations se sont unies dans l’organisation d’une journée de défrichage écologique à la Réserve. Le produit de l’abattage a permis concrètement à des familles en difficultés de La Louvière et de Charleroi de se chauffer durant l’hiver. Voilà des activités qui profitent à tout le monde, en prenant un bol d’air dans un cadre exceptionnel.

Si vous désirez participer aux journées de gestion, tenez-vous prêts de 9h00 à 13h00 aux dates suivantes : 21/10/2019, 18/11/2019, 16/12/2019 et le 20/01/2020. Les rendez-vous sont toujours fixés à la gare d’Havré. Pour plus d’amples renseignements, vous pouvez contacter le conservateur Mandy Marchi au 0498 543 658. Bonne promenade et bon amusement !

Patrick Renaux